Bonne relation - Anecdote de Gilles Salomon, écrivain public

Bonne relation

Le téléphone sonne :

Moi : Bonjour

L’interlocutrice : Bonjour. Je suis la responsable Marketing d’une Startup spécialisée dans la mise en relation d’adultes célibataires ou non et souhaite faire appel à vos services pour réaliser les contenus textuels de notre site web.

Moi : Avec plaisir ! Je vous propose de m’envoyer par mail toutes les informations utiles sur votre stratégie de communication et vos besoins pour que je puisse m’en imprégner avant que nous convenions d’un entretien en vos locaux.

L’interlocutrice : Aucun souci. Je vous envoie tout ce dont je dispose et vous laisse revenir vers moi.

10 jours plus tard, j’ai découvert, lors du premier rendez-vous, que l’un des fondateurs de cette Startup n’était autre qu’un ancien client qui avait fait appel à moi en 2009 pour la correction de son devoir de Mastère II… Avec une note de 17,5/20, il était sorti major de sa promotion et m’avait remercié, déjà !

Merci pour votre franchise - Anecdote de Gilles Salomon, écrivain public

Merci pour votre franchise

Le téléphone sonne :

Moi : Bonjour

L’interlocutrice : Bonjour. J’ai besoin d’aide pour écrire au procureur de la République

Moi : Dites m’en plus…

L’interlocutrice : Mon mari me trompe, me frappe et ne me prend plus que par derrière. Il s’est servi de moi et de ma nationalité française pour obtenir sa carte de séjour et depuis qu’il l’a eue, c’est l’enfer !

Moi : Désolé mais, même si je vous comprends, mon code de déontologie m’interdit de prêter la main à tout courrier de dénonciation ou de délation.

L’interlocutrice : Vous ne me croyez pas ?

Moi : Le problème n’est pas là. Imaginez que ce soit votre mari qui m’appelle et qui me dise les pires choses sur vous. Devrai-je le croire plus que vous ?

L’interlocutrice : Effectivement… Merci pour votre franchise.

Anecdotes de Gilles Salomon : spontannné

Spontannnné

Sujet : Candidature spontannée

Bonjour,
Je vous contacte non pas pour avoir recours à vos services, mais pour proposer les miens, au cas où vous auriez besoin de quelque sous-traitance. Je suis scénariste, j’ai (dit-on) plutôt une bonne plume, et mettrais volontiers à profit mon temps non travaillé pour quelques revenus supplémentaires.
Cordialement.

Ma réponse :
Pour des raisons de confidentialité (secret professionnel), je ne peux faire appel à vous. : “spontannée” ne prend qu’un seul n…

Le métier d’écrivain public mériterait tant d’être réglementé…
Je ne compte plus le nombre de documents “déjà réalisés ou corrigés par un autre professionnel” à refaire dans l’urgence…