Anecdote de Gilles Salomon, écrivain public à Paris : suppôt de satan

Suppôt de Satan

Le téléphone sonne :

Moi : Bonjour

L’interlocuteur : Bonjour, je veux écrire à une très haute personnalité française !

Moi : Pas de souci. (et là, j’ose…) Vous voulez lui demander quoi, à Emmanuel Macron ?

L’interlocuteur : Ah… Je vois que mon téléphone est déjà sur écoute… Vous vous êtes piégé tout seul ! Puisque vous êtes un de ces suppôts de Satan, je vous laisse le plaisir d’informer les services spéciaux de cette putain de dictature que je change immédiatement de numéro de téléphone !

Sur ce, l’interlocuteur raccroche.


Vous aimez ? Partagez sur votre réseau !

2 thoughts on “Suppôt de Satan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *