Anecdote de Gilles Salomon, écrivain public à Paris : au commissariat, direct

Au commissariat, direct

Le téléphone sonne, il est 8 heures du matin :

Moi : Bonjour

L’interlocuteur : Vous êtes où ???

Moi : Bonjour. Qui êtes-vous ?

L’interlocuteur : Cela fait plus d’une heure que je vous attends devant votre bureau. Vous êtes où ???

Moi : Bonjour. Qui êtes-vous ? Nous avions rendez-vous ?

L’interlocuteur : Non…

Moi : Je ne peux donc vous recevoir.

L’interlocuteur : Ah bon, vous le prenez comme ça ? Je vais droit au commissariat porter plainte !

Sur ce, l’interlocuteur raccroche.


Vous aimez ? Partagez sur votre réseau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *